le chantier

Adapter les ponts !

← retour

En dehors du nouveau passage sous l’autoroute de la bretelle N79/A71, le chantier de l’échangeur de Montmarault comporte de nombreux ouvrages d’art existants qu’il faut adapter à la configuration de l’échangeur et aux normes modernes. En effet, Montmarault est situé en position de carrefour et de nombreuses routes en partent pour desservir les bourgs, les villages ou les hameaux environnants. Ainsi, sept voiries franchissent l’A71 ou la N79, via des passages supérieurs. Dans le cadre des travaux, ils devaient être repris pour les moderniser, les sécuriser et permettre le passage de l’infrastructure autoroutière. Ces aménagements sont en cours et se poursuivent sur l’année à venir.

La modernisation du pont de la D68 (Montmarault-Sazeret-Chappes) a été terminée en juin avec les dispositifs de sécurité et la réalisation des enrobés. L’été a permis de finaliser l’ouvrage d’art en raccordant les dispositifs de sécurité hors ouvrage. Sur l’ouvrage d’art de la D945 franchissant l’A71, les travaux de sécurisation sur les rives et sur le terre-plein central sont en cours.

Le franchissement actuel de l’A71 par la N79 a vu des piles rénovées et consolidées et son perré a été redressé côté Moulins. Il reste à faire le même travail côté Montmarault et à réaliser les dispositifs de sécurité. Cette phase se déroulera entre septembre 2019 et octobre 2020. Pour finir, il faudra soulever l’ouvrage à l’été 2021 pour reprendre ses appuis.

Sur la Voie Communale 2 (VC2), à Beaufort, les anciennes corniches en rive de l’ouvrage ont été découpées. Il reste à finaliser les dispositifs de sécurité et leur raccordement et à refaire les enrobés. Pour le pont de Thaix (VC1) et celui de La Brunatière (VC5), les travaux sont en bonne voie. Il a fallu mener des réparations sous ces ouvrages et en octobre prochain, les réseaux seront rétablis dans les corniches.

Enfin, entre septembre et la fin d’année ce sera le tour du pont qui supporte les bretelles Clermont-Montmarault et Montmarault-Paris de l’échangeur actuel. Les équipes du chantier ont d’ores et déjà procédé au raidissement du perré et pousuivront par la modernisation de l’ouvrage, notamment en reprenant les enrobés.