Le Projet

Au cœur de vos déplacements

Un objectif national

La réalisation de l’échangeur de Montmarault entre l’A71 et la RCEA (Route Centre Europe Atlantique) s’inscrit dans les aménagements du plan de relance autoroutier, signé entre l’État et les sociétés d’autoroutes le 9 avril 2015 et approuvé par Décret le 21 aout 2015. APRR s’est engagé à réaliser intégralement 5 opérations d’aménagement du territoire, dont celle de Montmarault.

L’échangeur de Montmarault constitue une priorité nationale pour l’aménagement du territoire et les infrastructures autoroutières. APRR s’est vu confier sa réalisation et la finance à 100 %, confirmant son rôle d’acteur du développement des territoires à l’échelle locale, nationale et européenne.


Aménager le territoire

À l’échelle européenne, l’échangeur de Montmarault s’inscrit au cœur de la RCEA. Le trafic poids lourds y est particulièrement important (près de 40 % du nombre total de véhicules). L’itinéraire en provenance de l’est de l’Europe emprunte la N79 jusqu’à Montmarault, puis l’autoroute A71 en direction de Paris, avant de bifurquer sur l’A714 vers l’ouest. Ces deux derniers tronçons par sections sont gérés par APRR.

À l’échelle française, Montmarault s’affirme comme un carrefour important entre l’axe Paris – Montpellier, via Millau (A71 et A75) et l’itinéraire est-ouest en direction de l’Atlantique ou des Alpes.

À l’échelle locale, l’échangeur de Montmarault participe directement au développement des territoires de la région Auvergne-Rhône-Alpes et du département de l’Allier. Il facilite les liaisons entre Clermont-Ferrand et les trois villes du Bourbonnais (Moulins, Montluçon, Vichy).

Avec l’échangeur de Montmarault, APRR rend plus simple le passage d’un axe à l’autre, diminue les temps de trajet et limite les ruptures sur les grands itinéraires nationaux et internationaux.


Sécuriser vos déplacements

La N79 est malheureusement tristement célèbre pour son accidentologie et ses nombreuses victimes de la route. Les habitants de l’Allier lui préfèrent souvent des itinéraires de substitution. Le trafic poids lourds rend les conditions de circulation compliquées sur une route dont de nombreuses portions restent en 2 x 1 voies, sans séparateur entre les flux.

Le carrefour actuel entre l’A71 et la RCEA (un péage et un giratoire) génère également des risques pour les usagers et, parfois, des ralentissements dont les files remontent sur l’autoroute.

Avec le nouvel échangeur,

  • APRR fluidifie le trafic et fait profiter les usagers d’équipements sécurisant pour leurs trajets.
  • APRR réalise les 3,3 kilomètres de la mise à 2 x 2 voies au standard autoroutier de la RCEA dans l’Allier.

Les aménagements en détail


Le premier maillon : La N79 (RCEA) en 2 x 2 voies

Depuis le 27 mars 2018, APRR a repris l’exploitation de 3,3 km de la N79, entre le giratoire de Montmarault et la Brunatière (commune de Sazeret). Cette étape était nécessaire pour réaliser les travaux de mise à 2 x 2 voies de ce tronçon. Il viendra se raccorder directement à une portion déjà aménagée par les services de l’État.


Le passage en 2 x 2 voies de la N79 constitue ainsi :

  • Le premier maillon indispensable à l’aménagement de l’échangeur A71/N79 de Montmarault
  • Le premier maillon de la future autoroute A79 Montmarault-Digoin, dont l’appel d’offres pour choisir le concessionnaire est en cours.

À la croisée des routes : les bretelles d’accès N79/A71

L’échangeur de Montmarault amène la construction de deux nouvelles bretelles d’accès entre l’A71 et la N79. Sur l’A71, elles partent et arrivent en amont des sorties et entrées n° 11 actuelles qui desservent le giratoire de Montmarault.


Conçues pour assurer le maximum de sécurité aux usagers, elles ont été pensées pour limiter l’emprise foncière.

Pour encore plus de sécurité, le passage de la bretelle de liaison entre la N79 et l’A71 dans le sens Paris-Clermont se fera sous l’autoroute et limitera l’impact visuel de l’aménagement.

Au cœur du territoire : les accès à Montmarault

Montmarault reste un carrefour important. Ses accès comme sa desserte sont renforcés. Les itinéraires d’accès à la commune sont signalisés et fléchés sur chacun des deux axes. La N79 reste intégralement gratuite pour les personnes venant ou allant à Montmarault.


Pour l’A71 :

  • Le péage existant à proximité du giratoire est maintenu.
  • Les entrées et les sorties restent inchangées, à l’exception de la sortie dans le sens Clermont-Paris, qui emprunte la nouvelle bretelle de liaison entre l’autoroute et la N79.

Pour la N79 :

  • Dans le sens Montmarault-Moulins, les usagers disposent d’une voie spécifique au départ du giratoire. Elle se connecte à la 2 x 2 voies sans passer par la nouvelle barrière de péage provisoire mise en place sur la RCEA.
  • Dans le sens Moulins-Montmarault, les usagers empruntent la bretelle de sortie en direction de Clermont/Montmarault, puis la sortie Montmarault de l’A71. Il leur suffira de toujours rester sur la voie de droite pour suivre cet itinéraire. Un ticket devra être pris à la barrière de péage provisoire de la N79, mais ne donnera lieu à aucun paiement sur le péage de sortie de Montmarault.

Une voie supplémentaire pour votre sécurité

Sur l’A71, dans le sens Paris-Clermont, à la hauteur de Montmarault, une nouvelle voie sera créée à droite entre la bretelle en provenance de la N79 et l’entrée Montmarault. Séparée des deux autres voies autoroutières, elle jouera le rôle de collectrice pour faciliter les sorties et les insertions des véhicules sur l’A71. La sécurité des usagers en sera renforcée.

Economie Created with Sketch.

Le financement et le coût

La réalisation de l’échangeur de Montmarault dans son intégralité (mise à 2 x 2 voies de la N79 sur 3,2 km + réalisation des bretelles de liaison A71/N79) représente un investissement de 90 millions d’euros. L’intégralité est financée par APRR dans le cadre du plan de relance autoroutier.
Peage Created with Sketch.

Et les péages ?

Sur l’A71, le péage actuel est maintenu pour les entrées et sorties en provenance et vers Montmarault.
Sur la N79, une barrière de péage provisoire est nécessaire, dans l’attente du passage en autoroute de la suite de l’itinéraire entre Montmarault et Digoin.
Pour les usagers venant ou se rendant à Montmarault, la N79 reste entièrement gratuite.