au quotidien,le chantier

Collectrice : Mode d’emploi

Parmi les nombreux aménagements prévus dans le cadre des travaux du nouvel échangeur de Montmarault figure la création d’une collectrice. Cette voie de circulation supplémentaire permettra de faciliter les sorties ainsi que les insertions de véhicules depuis et vers l’A71 et la future A79 (RCEA).

Une nouvelle voie dans le sens Paris vers Clermont-Ferrand

Comme son nom l’indique, une collectrice est une voie de circulation qui collecte les flux de circulations entre 2 axes routiers. Dans le cas de l’échangeur de Montmarault, il s’agit de collecter les flux entre l’A71 et la RCEA, future A79. L’objectif étant d’éviter les croisements entre les véhicules qui entrent sur l’autoroute et ceux qui en sortent.

APRR a opté pour la réalisation d’une collectrice dans le sens Paris vers Clermont-Ferrand au niveau de l’échangeur de Montmarault à la fois pour les bretelles de sortie (Paris vers Moulins et vers Montmarault et d’entrée (Moulins vers Montmarault et vers Clermont-Ferrand).

Qui va utiliser la collectrice ?

La collectrice permet de séparer les flux de circulation en canalisant le trafic de 4 grands mouvements :

  • Les automobilistes en provenance de Paris qui veulent se rendre à Montmarault utiliseront la collectrice pour sortir de l’autoroute.
  • Les automobilistes en provenance de Moulins via la RCEA qui souhaitent aller à Montmarault profiteront de la collectrice pour rejoindre la sortie et éviteront ainsi de croiser le flux de circulation de l’autoroute.
  • Les automobilistes en provenance de Moulins qui rejoignent l’autoroute en direction de Clermont-Ferrand verront leur insertion sur l’autoroute facilitée par la collectrice.
  • Les automobilistes en provenance de Montmarault profiteront également de la collectrice pour s’insérer sur l’A71 vers Clermont-Ferrand.

Plus de fluidité mais également plus de sécurité 

En facilitant la liaison entre l’A71 et la RCEA, l’échangeur et la collectrice contribue à éviter les ralentissements et autres remontées de files qui étaient fréquentes au niveau de l’échangeur de Montmarault aussi bien sur l’autoroute que sur la RCEA.

De plus, les manœuvres des automobilistes pour quitter l’autoroute ou s’y insérer constituent pourraient constituer un risque d’accident. Un équipement tel que la collectrice permet de réduire les risques liés à ces manœuvres.

Cette collectrice n’est qu’un aménagement parmi beaucoup d’autres qu’APRR déploie afin d’améliorer durablement la sécurité et la fluidité sur l’A71. Avec les nouvelles bretelles qui ont été créés ou le passage à 2 x 2 voies de quatre kilomètres de N79, cette nouvelle infrastructure constitue un maillon supplémentaire qui vient renforcer le rôle majeur du nouvel échangeur de Montmarault dans les échanges à l’échelle locale, nationale et européenne.

7 semaines pour un chantier d’envergure !

le chantier

Toutes les équipes d'APRR sont mobilisées pour mener de front les opérations de raccordement des bretelles du nouvel échangeur ainsi que le renouvellement des chaussées de l'A71. La synchronisation et l'efficacité sont de rigueur pour mener à bien ce projet en 6 semaines !

OUVRAGES D’ART

le chantier

Trois questions à Julien Duboisset, Ingerop en charge de la maîtrise d’oeuvre pour APRR.

AUTOROUTE PROVISOIRE : MISSION ACCOMPLIE

le chantier

Construire une autoroute provisoire ? Pour réaliser l’échangeur de Montmarault, APRR n’a pas hésité afin de maintenir l’A71 en circulation pendant l’aménagement d’un passage inférieur sous l’autoroute.

Les chantiers reprennent !

le chantier

APRR a relancé le chantier d’aménagement de l’échangeur de Montmarault après près de 7 semaines d’interruption. La sécurité a toujours été un objectif majeur pour APRR sur cette opération comme ailleurs : la sécurité des usagers, bien sûr, mais aussi celle des équipes intervenantes sur le chantier. Avec la crise sanitaire actuelle, APRR prend toutes les mesures indispensables pour limiter les risques sanitaires liés au COVID-19.

Adapter les ponts !

le chantier

En dehors du nouveau passage sous l’autoroute de la bretelle N79/A71, le chantier de l’échangeur de Montmarault comporte de nombreux ouvrages d’art existants qu’il faut adapter à la configuration de l’échangeur et aux normes modernes.

800 mètres d’autoroute provisoire !

le chantier

La région de Montmarault a vu surgir dans les champs, parallèlement à l’A71, un nouveau ruban de chaussées de 800  m à la largeur impressionnante ! Pourtant, le projet annonçait uniquement l’aménagement de l’échangeur : une nouvelle autoroute ?

Les tirs de mines permettent de les dégager efficacement…

le chantier

Pour l’aménagement de l’échangeur de Montmarault, APRR procède à une première campagne de tirs de mines. Rencontre avec Jean-François Forestier, responsable minage sur le chantier pour Eiffage Forézienne.

Maintenir la circulation : APRR s’engage

le chantier

APRR effectue l’ensemble de l’aménagement en maintenant les circulations sur l’A71, comme sur la RN79. La gêne occasionnée par le chantier et les restrictions de circulation seront ainsi limitées pour les usagers.

Trois chantiers en UN

le chantier

Aménager l’échangeur de Montmarault, c’est mener trois chantiers en un !

Ils vont se succéder dans le temps pour ouvrir l’ensemble à la circulation courant 2021

Échangeur N79/A71 : top départ !

le chantier

Le chantier de l’échangeur de Montmarault débute. Des travaux préparatoires ont déjà été effectués ou sont en cours : modification des ponts sur l’A71 et la N79, défrichement, changement de la glissière de sécurité métallique en central de l’A71 par une glissière béton, déviation de réseaux…